JEANNEAU SUN ODYSSEY 349

Un "petit" sans complexe

Dans un marché en di€fficulté, Jeanneau achève le rafraîchissement de sa gamme de monocoques par le plus petit de la série. L’analyse des tendances actuelles de ce segment de la plaisance par les stratèges commerciaux confiƒrme qu’il n’y aura pas plus petit en Sun Odyssey. En e„ffet, la demande n’est pas suffiƒsante et le rapport longueur/prix de vente peu convaincant. Dans ce cadre, le cahier des charges du 349 a été remodelé pour ouv„rir un voilier à budget contrôlé tout en proposant un confort et des volumes intéressants en croisière.

 

UNE LIGNE TROMPEUSE

PhotosDès notre arrivée au ponton d’essai, le 349 attire le regard par sa ligne générale peu imposante. A bord, par contre, le cockpit et les volumes intérieurs impressionnent. Les designers ont donc travaillé l’aspect extérieur aƒn de réduire l’impression de masse que l’on peut avoir avec des monocoques de cette taille. Plusieurs astuces architecturales ont été utilisées pour allier e„et visuel racé et confort de vie. La tonture du pont est légèrement inversée : c’est imperceptible à l’oeil nu mais effi€cace, car la ligne du rouf ne semble pas plus élevée que celle des Sun Odyssey d’une longueur hors-tout supérieure. En ajoutant à cela l’absence de rail d’écoute de grand-voile, remplacé par une patte d’oie et un gréement sans pataras, vous obtenez un look tendu et trompeur quant aux dimensions du voilier.

Sur le pont, cela permet, d’une part, d’avoir un cockpit très long pour accueillir plus d’équipiers avec le confort de rigueur. D’autre part, la patte d’oie remplaçant le rail d’écoute dégage de l’espace pour la descente qui, elle aussi, est plus longue. Cette astuce présente l’avantage d’adoucir la pente de la descente vers le carré tout en évitant aux grands gabarits de se cogner au point d’écoute.

Dans le carré, la hauteur sous barrots est améliorée et les volumes de rangement augmentés par cette tonture (courbe longitudinale du pont) positive.

 

UN INTÉRIEUR AÉRÉ

La version essayée est présentée en deux cabines. La pointe avant est séparée du carré par une double porte battante très large. Les convives pourront donc choisir entre un carré allongé en les laissant ouvertes ou plus confiƒné en conƒfiguration classique, portes fermées. Ce couchage triangulaire pourra aussi servir d’espace de jeu pour des enfants en bas âge qui, ainsi, ne seront pas exclus de la vie à bord. La cabine arrière sur tribord développe un grand volume en revenant partiellement sous le cockpit. Cette formule deux cabines donne beaucoup d’espace à la salle d’eau qui dispose d’une douche séparée ainsi que d’une toilette pouvant se targuer de présenter un confort « comme à terre ». Le reste du volume arrière est consacré à un co„re technique accessible tant du cockpit que par une trappe étanche au niveau de la douche. Dans le carré, plusieurs idées intéressantes ont été mises en oeuvre. Si l’on retrouve une table à cartes, classique chez Jeanneau, elle a été rendue escamotable pour allonger la banquette bâbord. Ce qui frappe le plus le regard est l’absence de rangements fermés au-dessus des banquettes longitudinales entourant la table. Cela procure une sensation de grand volume qui vient s’ajouter à la confortable hauteur sous barrots décrite plus haut. Le choix de tons clairs pour les boiseries et un éclairage indirect avec des ampoules LED complètent l’aspect aéré de l’intérieur. On s’y sentira vite bien, au port comme en navigation.

 

SUR LE PONT

Au moteur, nous manoeuvrons facilement pour sortir du vieux port de Cannes. Les deux barres à roue en contact direct avec le système de double safran assurent un contrôle parfait de la trajectoire. Les petits airs printaniers nous emmènent sous gennaker vers les îles de Lerins. Mettant à proƒt un couloir entre deux îlots, le vent augmente et nous pouvons apprécier le bouchain de la coque. Celui-ci est proportionnellement plus long que sur les coques des Sun Odyssey de taille supérieure. Toujours en ƒfinesse, on enchaîne quelques empannages avant de revenir vers le port au près. C’est alors qu’on comprend l’intérêt des barres de flèches très poussantes (30°) qui compensent l’absence de pataras. La grand-voile à corne (une option) se règle avec aisance via la « german sheet » revenant sur les winches à portée de main du barreur.

Le système de patte d’oie qui ravira le skipper ayant navigué en Laser, ne nuit en rien à la subtilité du réglage. Pour compléter le tout, Jeanneau propose un accastillage de réglage du point d’écoute de génois sans chariot, en 3D, comme on le retrouve souvent sur des voiliers de régate. Ce montage est toutefois moins complexe et ne devrait pas perturber longtemps vos habitudes. L’astuce consiste en un réglage quasi automatique de la position de l’anneau par le passage de l’écoute de grand-voile en son centre. En e„et, l’ouverture du génois suit subtilement le réglage de grand-voile. Voiles choquées au travers et au portant, la tension dans l’écoute de grand-voile est faible et l’anneau est lâche pour écarter le point d’écoute. Au près, grand-voile bien réglée, la tension de la « german sheet » recentre cette fois l’anneau pour fermer la chute du génois peu recouvrant. Le cockpit n’est par conséquent par trop encombré de bouts de réglage en tout genre et fait la part belle à la vie à bord. Les banquettes cachent un hublot ouvrant qui améliore la luminosité et l’aération des cabines arrière. La table centrale fiƒxe accueillera 6 convives sans diffi€culté. Ceux-ci pourront aisément piquer une tête au mouillage grâce à la jupe arrière ouvrante. L’accès à l’eau est donc simple. Ce tableau arrière basculant rend aussi l’embarquement cul à quai très peu contraignant.

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUE

2 versions 2 ou 3 cabines
Longueur hors-tout 10,34M
Longueur de coque 9,97M
Longueur à la flottaison 9,40m
Maître-bau 3,44m
Tirant d’eau lest standard 1,98m
Tirant d’eau lest court 1,49m
Poids lège 5.350kg
Surface de voilure au près standard 55m2
Surface de voilure au près performance 58,7m2 (GV à corne)
Architectes Marc LombardJeanneau Design
Prix de la version essayée 108.000€ HTVA
Jeanneau est distribué en Belgique par Marina Yachting Center à Ostende

UN BEL ENSEMBLE

Jeanneau étonne donc avec son nouveau Sun Odyssey 349 en exploitant le dessin de la série tout en y ajoutant des idées et astuces innovantes. Il en résulte un voilier bien réussi dans son segment, qui est, par ailleurs, ƒfinancièrement accessible. L’expérience de Jeanneau s’exprime clairement, tant dans la conception que dans la fabrication. Les propriétaires de ce voilier ne devraient pas être déçus dans la durée.

Michael Delatte