Contact


Belgian Yachting Press s.p.r.l.
Avenue A. J. Slegers, 178
boite 3 - 1200 Bruxelles
Belgique

TVA : BE-0866.948.881

Tel : +32 2 648 06 17
Fax : +32 2 633 22 94

Email: info@yachtingsud.be

Festival de la Mer de Bruxelles « Into The Blue »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Le festival de la Mer de Bruxelles Into the Blue s’est tenu les 3 & 4 février derniers à Wolubilis

Près de 1000 spectateurs au festival « Into the Blue »

 

Merci au public, merci aux participants de cette belle fête de la mer, de la voile et des bateaux. Deux soirées aux effluves marines, décontractées, festives, bon enfant et familiales… Et une deuxième édition en évolution par rapport à celle de 2016, tant au niveau de la programmation des films que de la formule de catering proposée à l’entracte.

 

Le pari de cette deuxième édition résidait dans la réservation de la salle Wolubilis sur deux soirées. Un pari audacieux mais qui s’est avéré justifié. Chacune des deux soirées a pu ainsi faire le plein de spectateurs et afficher un sold-out digne de ce nom.

 

Petit sondage express. Pour obtenir du feedback sur le festival, quoi de mieux que d’écouter ceux qui veulent bien se confier… C’est à cette tâche que les organisateurs se sont attelés, mais cette fois en la complétant d’une enquête envoyée par courriel à l’ensemble des spectateurs ayant utilisé la billetterie électronique. Plus de 150 d’entre eux (un échantillon fiable) ont bien voulu nous faire part de leurs impressions, de leurs idées et nous les en remercions ici. Émergent essentiellement deux, voire trois suggestions de fond.

Un, la programmation étant assez dense, l’heure de fin est trop tardive, surtout pour ceux qui ont fait un déplacement de province (le message est passé).

Deux, le catering (bar à huîtres, saumon) est salué comme une bonne initiative mais d’aucuns la considère comme perfectible, surtout pour sustenter certains gros appétits… (la formule sera donc revue).

Trois, une remarque qui revient comme une antienne, à savoir le bon dosage entre films amateurs, films professionnels et sponsoring. Cet équilibre est en effet crucial pour un festival de ‘niche’ comme Into the Blue qui vit grâce aux spectateurs, aux annonceurs et aux subsides institutionnels. Sans cette tripartite, pas d’existence possible. C’est sur ce point en particulier que tous les efforts seront placés pour la prochaine édition, avec la volonté de répondre le mieux possible à vos attentes.

Un rayon de soleil au milieu de l’hiver. Certains sondés estiment que l’entracte est soit trop long, soit trop court. Une chose est sûre, que ce soit en début, à la pause ou en fin de festival, le souhait de la majorité est de profiter pleinement du moment présent : rencontrer des potes, faire causette, boire un verre et se retrouver dans une ambiance marine en plein cœur de l’hiver, en attendant de concrétiser les multiples projets de la belle saison.

Le palmarès des films présentés. Sans conteste le film d’Yvan Bourgnon (Un homme à la mer) prend la tête de la régate pour ne plus la lâcher. En deuxième position, un duo constitué de Victor Rault (Under the Pole – Immersion polaire) et de Jean-François Eeman (L’Antarctique en famille). Au milieu de la course et dans le désordre, on trouve Traité de Rome (Philippe Hanin), La dernière relève (Peter Anger), Groupama (Julien Pilate) et La Mini dans tous ses états (Jonas Gerckens). Et en queue de peloton, les deux films les plus amateurs dans le bon sens du terme mais qui déçoivent quelque peu sur le plan technique, même si la performance de ces deux marins est saluée par tout le monde : Roger Taylor (Let the sea speak) et Pierre Lang (Escapade en solitaire au Groenland).

 

Ceci dit, une enquête n’est qu’une enquête et la marge d’erreur peut parfois avoisiner des sommets…

Faisons-lui cependant confiance dans la mesure où pas mal de remarques pêchées dans les conversations se sont retrouvées dans le sondage…

Quoi qu’il en soit, la mission d’un festival comme Into The Blue est d’ouvrir ses portes tant à des films amateurs que professionnels, à des figures du monde de la mer de tous horizons pourvu qu’elles apportent une bouffée d’air frais, une vague d’originalité, un côté décalé ou une approche surprenante…

Si certains films bénéficient de gros moyens, cela n’élude a priori en rien leur intérêt, ni ne met en cause leur programmation. Pareil pour les productions amateurs qui trouvent tout naturellement leur place dans ce festival, pourvu que l’angle choisi sorte des sentiers battus et que l’histoire plaise au public.

C’est en tout cas dans cet esprit que le festival Into the Blue souhaite mettre en relief les multiples facettes d’un monde aussi vaste que celui de la mer, à la fois terrain de sport, d’aventures et de performances mais aussi lieu de terribles enjeux sur les plans environnemental, économique et humain.

Une troisième édition du festival INTO THE BLUE est d’ores et déjà dans les ‘tuyaux’ pour les 19 et 20 janvier 2018.

Save the dates, comme on dit. Et encore merci à tous !

Les organisateurs Alexandre Homez et Pierre-Yves Martens

 

Alexandre Homez, Pierre-Yves Martens